Sale surprise, plus de surprise !

Publié le par Nakito

 

Mesdames et messieurs, l’heure est grave.


Parlons peu, parlons bien, parlons franc, parlons le langage direct qui fait mal au cul (Non Anelka, pas toi).

 

Voilà, nous ne passerons pas l’été


Pourtant, depuis quelques jours, le soleil a enfin bouffé le printemps. L'été tond la morosité. L'allégresse refleurie, la treille grimpe en attendant que son jus nous régale à l'automne.

Les rayons enjôleurs de l'astre incandescent font resplendir les filles et cuire les calvities des garçons (enfin, pour les vieux, pas pour moi).

Monsieur nettoie le barbecue et astique le tournebroche, Madame découpe 40 cm de tissu dans sa robe à fleur, crise oblige.

Les vacances s'annoncent festives, les juilletistes partent en congés en chantant "Heigh-hi, heigh-ho, on repart au goulot !" tandis que les aoutiens, comme Edith, piaffent d’impatience en attendant leur tour.

 

Oui, ces derniers jours, il faisait chaud.

Autant, les matins précédents, lorsque j'ouvrais la fenêtre, je me sentais immédiatement réincarné en enfant Courjault, autant, la semaine passée, une douce langueur m'a envahi, mon esprit s'est échappé en volutes entre les cris des pinsons, les rires des enfants et les grincements du camion-poubelle.

 

Mais voilà, nous ne passerons pas l’été.

Et non, ça ne sera pas à cause de la canicule.

(D’ailleurs, on ne dit pas « canicule », on dit « Sylvain est sodomite », private joke)


Non, nous ne disparaitrons pas dans une lente et agonisante liquéfaction, telle une motte de beurre sur le cul d’une blonde qui sort du Macumba-Night. D’ailleurs, je ne sais pas comment nous allons disparaitre mais c’est inéluctable.


Certains, de dépit, se pendront avec du barbelé électrifié.

D’autres, en rehab’, s’étoufferont en essayant de gober des œufs d’autruches.

Moi, je vais être éventré par le fiston qui a de plus en plus de mal à supporter la frustration…


Car voilà le drame vécu par l’humanité en cet été 2010 :


Le Kinder Surprise a disparu.


image1_surprise.jpg


Si vous n’aviez pas remarqué, c’est que vous n’êtes guère épicuriens ou alors que vous ne faites vos courses alimentaires que dans les sex-shops. Mais moi, face à l’insistance névrotique du rejeton Kinderophage, j’ai parcouru les rayons de toutes les grandes enseignes présentent près de chez moi et… Rien. Plus rien.

J’ai cru trouver mon bonheur dans un supermarché vers Pigalle mais leurs Kinder n’ont pas vraiment le gout de chocolat et surtout la surprise vibre un peu fort et ça fait sauter les plombages.


Oui, il faut se rendre à l’évidence, le Kinder Surprise n’est plus.

(Vas te pendre avec un élastique et reviens lire la suite)


Et comme ils sont fourbes autant que crétins chez Ferrero, ils ont voulu faire passer la pilule en remplaçant l’objet de désir de forme oblongue par un ersatz immonde, j’ai nommé le Kinder Joy.

Déjà, donner à une friandise le nom d’un téléfilm érotique sur M6, c’est étrange. Si, si, le téléfilm de la 6, vous savez, celui où pour cause de censure CSA, les actrices sont obligées de grimper aux rideaux dans des cris de mouette qu’on plume à sec dès qu’on leur effleure le téton.


Mais je m’égare. Revenons à notre Kinder Joy :

20 grammes de bonheur laisse la place à 20 grammes de gras et de croquettes.

(Va te couper les veines avec une lime à ongle et reviens lire la suite)


J’aurais pu m’arrêter là et laisser tout le monde dans une détresse infinie, les larmes aux yeux et le palais serré… Mais chez INAA, nous n’avons pas l’habitude de survoler les sujets, on va au fond des choses. D’ailleurs, la chef n’a pas manqué de m’invectiver de son regard autoritaire qui me donne à la fois des gouttes de sueur sur les tempes et des picotements dans le bas-ventre.

« Nakito, tu vas illico presto me tester ce fameux kinder Joy ! C’est ça ou les masturbateurs pour homme ! »


image2_masturbateur.jpg


…Comme je n’avais pas spécialement envie de chanter dans le micro (je ne serai jamais la Nouvelle Star, snif), Je file à la supérette du coin, dument grimé et maquillé (j’ai un ego, moi), acquérir honteusement un de ces fameux œufs du futur. Une fois chez moi, j’enfile ma panoplie de Gil Grissom plus 3 paires de gants de chirurgien gentiment offerts par un ami proctologue amateur.


Et je laisse la science faire son travail :


image3 joy


J'ai donc ouvert cette chose ignoble : Mon petit papier aluminé est remplacé par une demi-coque en plastique avec opercule. L'œuf jaune contenant la surprise a disparu au profit de la 2ème demi-coque en plastique avec opercule.

Malgré cet abord repoussant, je me suis décidé à pousser l'expérience plus loin, en ouvrant les dites opercules.

(Va de faire hara-kiri avec une visseuse-dévisseuse Bosch et reviens suivre la fin de l’histoire)


Je fis alors preuve de bravoure (ou d'inconscience) en me servant de la cuillèrette plastique fournie, pour manger la pâte blanchâtre et les croquettes marrons.

La pâte, soi-disant au lait, a surtout le gout de sucre et de gras.

Les croquettes, soi-disant au chocolat, ont surtout le gout de sucre et de gras.


Les ingénieurs de chez Ferrero ont-ils perdu la tête ?

Les kinder Surprise se suffisaient à eux-mêmes, incarnant l'équilibre parfait entre nourriture du corps et nourriture de l'âme. Quintessence diététique et intellectuelle, ils constituaient la pierre angulaire de toute alimentation saine (avec le pot de Nutella, Dieu merci toujours là, mais pour combien de temps?)

 

D'un simple emballage en papier alu, ils sont passés à une double coque (plastique), avec 2 oppercules (plastiques) et une cuillère (plastique).

Le service marketing de Ferrero a-t-il déjà entendu le mot "écologie" ?

 

Car soyons clair : Le Kinder Joy c'est déguelasse et en plus, ce n'est pas éco-citoyen.

 

Bon, pour terminer cet article avec un peu de joie malgré tout, voici un petit quizz. La photo ci-dessous représente elle :

 

- Un kinder Joy ouvert comme une blonde au Macumba-Night ?

- Une cuvette de WC avec deux étrons flottants ?

- Les roupettes de Chewbacca dans un flacon de formol ?

 

image4_quizz-copie-1.jpg


Chers lecteurs, à l'heure où vous lirez ces lignes, je serais surement en train de voler vers des contrées exotiques. Je ne pourrais donc pas répondre à vos commentaires affligés mais Callie, qui s'y connait en boules de toutes les couleurs, se fera un plaisir de vous répondre à ma place.


Bon été à tous !


 

nakito

 

Publié dans à table !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

krooo 30/07/2010 22:09



et là c'est le drame ! nan sérieux ça pue du cul !



Crevette 21/07/2010 19:43



Nakito, essaye dans les stations service : vu le prix où ils les vendent, il doit en rester !!


Sinon, je suis ultra déçue. Il paraîtrait que ce serait une sombre histoire de non-volonté de filer la recette à la Commission européenne, mais j'en suis pas sûre (peut-être une légende
urbaine...) Si c'est vrai c'est n'importe quoi, et dans tous les cas, heureusement qu'il restera (toujours ?) les fèves dans les galettes des rois... Ca au moins c'est une vraie surprise !



Joker 17/07/2010 01:47



Je n'avais pas remarqué la substitution, mais il est clair que ça ne me tente pas. J'avais arrêté d'acheter des Kinder aux enfants, c'est toujours moi qui devait me taper le montage de la
surprise, et je ne m'appelle pas ikéa (en vrai c'est parce que je leur piquais jouets et chocolat).


Enfin, tant qu'ils ne touchent pas au nutella... Bon les filles, après votre bain de nutella si vous avez besoin d'un coup de






Aby 16/07/2010 20:04



ze pars en Normandie.. enfin je partais.. j'ai décidé de rejoindre le suicide collectif ds la baignoire à Nutella ^^



Clélia 16/07/2010 17:21



Nanméo????? T'as mis une caméra chez moi ou quoi?? J'ai justement gouté pour la 1ère (et dernière) fois cet horrible truc aujourd'hui ! Nan mais c'est immonde ! c'est ça, du "gras sucré", ou du
"sucre gras", je ne sais plus. Une surprise nulle (mais ça faisait déjà un moment que les suprises des vraies kinder étaient faites pour les débilos-nullos et qu'elles n'avaient plus aucune
inventivité ni créativité, encore moins un coté ludique). Bref. Il s'passe où votre suicide-nutella?